News monde IT

[Webinar] Avantages collaborateur : Le secret pour attirer et fidéliser les talents

Frenchweb.fr - 25 novembre, 2022 - 07:00
.cta2 {font-family: Arial;color: #ffffff!important;font-size: 16px;background: #1487fb;text-decoration: none;padding-top: 5px;padding-bottom: 5px;width: 20%!important;display: block;text-align: center;margin: 0 auto;} table{border: 1px solid #000;}table tbody td {border-bottom: 1px solid #000;}table td {border-right: 1px solid #000;}

Vos équipes ont été touchées par la vague de démissions ? Et vous n’avez jamais eu autant de mal à attirer des profils intéressants.

Les candidats d’aujourd’hui ne sont résolument pas les mêmes qu’il y a 10 ans et les enjeux ont évolués. La génération Y représente la majorité des actifs mais sera détrôné par la génération Z d’ici 2025.

Et si la réponse se trouvait du côté des avantages que vous proposez. Les actifs apprécient la flexibilité, la liberté et la diversité. Vous pouvez les garantir ?

Inscriviez-vous dès maintenant au webinar FREENOW et Welcome to the Jungle.

Le jeudi 8 décembre à 11h

Inscrivez-vous

Et apprenez-en plus sur l’impact des avantages et comment les mettre en avant auprès des talents afin qu’ils perçoivent leur valeur avec Marine Peron, Head of Talent Acquisition chez Welcome to the Jungle et Flora Charon Customer Success Manager FREENOW for Business

Lors de ce webinar nous aborderons les sujets suivants :

  • Qu’est-ce qu’un avantage collaborateur et quelles sont nos best practices ?
  • Comment et pourquoi les avantages doivent s’intégrer dans les usages pro et perso des collaborateurs ?
  • Comment souligner la valeur des avantages et actions mises en place aux yeux des talents ?

Inscrivez-vous

Le groupe FREENOW regroupe les activités de VTC, taxis et micro-mobilité (trottinettes, vélos, scooters et autopartage) sur une application. FREENOW for Business révolutionne le monde du déplacement professionnel. Avec son offre inégalée de véhicules et sa présence dans 170 villes en Europe, FREENOW propose une gamme de produits uniques pour transformer les stratégies de mobilité..

L’article [Webinar] Avantages collaborateur : Le secret pour attirer et fidéliser les talents est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

Is Twitter dead? 2nd Round 8 ans plus tard, avec Nicolas Bordas, Marion Moreau et Guy Philippe Goldstein

Frenchweb.fr - 25 novembre, 2022 - 05:55

La question se posait déjà il y a 8 ans sur FrenchWeb, avec l’émergence des premières super App, qui venait concurrencer Twitter le réseau social dont le role sociétal, économique, et médiatique était à son apogée. Rodrigo Sepulveda, et Nicolas Bordas étaient venu en débattre avec Marion Moreau.

C’est aujourd’hui un 2nd round que nous vous proposons avec à nouveau avec Marion, Nicolas Bordas (dont vous pouvez retrouver une nouvelle édition mise à jour de son livre « L’idée qui tue » en ligne) et Guy Philippe Goldstein, également auteur d’excellents romans de sciences fiction (Babel Minute Zéro) mais aussi d’analyses Cyberdéfense & Cyberpuissance au XXIème siècle

Nous aborderons également la question posée par Pape Ndiaye, notre ministre de l’éducation nationale voudrait débrancher les élèves français des GAFAM, bonne idée ou simple effet de com?

2022 aura été riche du coté Cyber, à quoi s’attendre en 2023?

60 minutes ne seront pas de trop pour aborder ces trois sujets avec nos invités. Bonne écoute!

Listen to « Is Twitter dead? 2nd Round 8 ans après avec Nicolas Bordas, Marion Moreau et Guy Philippe Goldstein » on Spreaker.

Vous pouvez retrouver Le Club FrenchWeb sur Apple PodcastSpotify, et Deezer. Si vous appréciez l’émission, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire, ou une note sur Apple Podcast.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez y participer. redaction@decode.media

Excellent weekend, et bon surf sur FrenchWeb.fr

L’article Is Twitter dead? 2nd Round 8 ans plus tard, avec Nicolas Bordas, Marion Moreau et Guy Philippe Goldstein est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

Les trottinettes en libre-service seront « immatriculées » à Paris

Frenchweb.fr - 25 novembre, 2022 - 05:05

Les exploitants de trottinettes en libre-service, qui essaient de sauver leur place à Paris, ont annoncé jeudi qu’ils allaient équiper leurs engins d’une plaque d’immatriculation pour faciliter la verbalisation des utilisateurs qui grillent les feux ou roulent à deux.

Fin septembre, la mairie de la capitale a menacé Lime, Dott et Tier de ne pas renouveler leur contrat en février 2023.

Entre les accidents et les usagers circulant à deux ou sur les trottoirs, parsemés de trottinettes mal garées, Paris s’interroge sur le « rapport coût/bénéfices » des trottinettes, ainsi que sur leur « coût environnemental », avait indiqué David Belliard, l’adjoint aux mobilités et à la voirie.

Les trois exploitants ont défendu leur rôle jeudi lors d’une conférence de presse, publiant les onze propositions faites à la municipalité pour renforcer la sécurité des utilisateurs comme des piétons et mieux intégrer les engins dans l’espace public.

Les 15.000 trottinettes parisiennes vont ainsi être équipées d’une plaque d’immatriculation sur le pare-boue arrière, comme à Grenoble ou en Allemagne, et les exploitants se proposent de financer une expérimentation de vidéo-verbalisation.

Selon eux, cette petit plaque pourrait aider la police, qui contrôle de plus en plus les utilisateurs de « mobilités douces », à mieux verbaliser les fous de la trottinette. Ceux-ci seront par ailleurs exclus des applications.

L’interdiction des trottinettes aux mineurs, qui reposait jusqu’ici sur une simple déclaration, est renforcée: Dott, Lime et Tier demandent désormais à leurs clients de scanner leur carte d’identité.

Ils vont aussi augmenter de 20% le nombre de patrouilleurs chargés de repositionner les trottinettes garées.

Les trois exploitants ont mis en exergue les nombreuses améliorations apportées aux trottinettes depuis l’arrivée chaotique de ces engins à Paris en 2019. Elles doivent désormais être garées sur des places dédiées, leur vitesse est limitée à 20 km/h partout dans la ville, et 10 km/h dans 700 zones denses.

Paris, « la ville la plus importante du monde pour la micromobilité », choisirait de revenir en arrière si elle interdisait les trottinettes, a assuré le patron de Lime Wayne Ting, qui avait fait le déplacement depuis la Californie. « Nous faisons partie de la solution » et « nous continuons à nous améliorer chaque jour », a-t-il plaidé.

« Non, les trottinettes ne sont pas plus dangereuses que d’autres moyens de transport », a lancé Henri Moissinac, cofondateur de Dott. Il pointe les « autres véhicules personnels pas encadrés, pas contrôlés, pas bridés », comme les trottinettes électriques personnelles ou les scooters, qui créeraient davantage de chaos.

Selon les chiffres des opérateurs, les utilisateurs de trottinettes sont plutôt jeunes (33 ans en moyenne) et locaux (à 85% résidents du Grand Paris). 400.000 personnes auraient utilisé une trottinette au mois d’octobre, effectuant 1,7 million de trajets.

Le maire du 6e arrondissement Jean-Pierre Lecoq (LR) a salué jeudi le renforcement de l’interdiction aux mineurs. « Il appartient dorénavant aux autorités de faire réellement respecter le code de la route, en sanctionnant tous les comportements inappropriés », a-t-il souligné dans un communiqué.

L’article Les trottinettes en libre-service seront « immatriculées » à Paris est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

Données personnelles: la Cnil se penche sur les applications mobiles

Frenchweb.fr - 25 novembre, 2022 - 04:56

La Cnil, gardienne de la vie privée des Français, va publier des recommandations sur les applications des smartphones, qui exportent souvent beaucoup plus de données que l’internaute n’en a conscience, a-t-elle indiqué jeudi.

La publication de ces recommandations aux éditeurs devrait avoir lieu à partir du deuxième trimestre 2023, lorsque la Cnil aura achevé une phase de consultations avec les acteurs du secteur qui est en cours, a précisé une source interne à l’institution.

Lorsqu’un internaute utilise une application, plusieurs catégories d’acteurs peuvent utiliser ses données: développeurs, fournisseurs du système d’exploitation, magasins d’applications, éditeurs de kits logiciels venant se surajouter aux applications…

Or ces traitements de données « peuvent être opaques », et les informations données à l’utilisateur « sont souvent peu claires », a expliqué la Cnil dans un communiqué.

Par ailleurs, les smartphones « embarquent de nombreux capteurs plus ou moins connus des utilisateurs (caméra, GPS, base de contacts, accéléromètre, etc.) et qui peuvent permettre aux applications d’accéder à des données dont la collecte peut se révéler très intrusive », a ajouté la Cnil.

Lorsque ses recommandations auront été publiées, la Cnil « procédera à des contrôles ciblés » chez les éditeurs, « et si besoin elle engagera des actions répressives vis-à-vis des organismes ne respectant pas leurs obligations », a-t-elle indiqué.

La Cnil s’intéressera particulièrement « aux applications s’adressant à des publics vulnérables ou traitant des données sensibles », comme les applications médicales, ou celles destinées aux enfants ou aux femmes enceintes.

« Il est essentiel pour chacun de pouvoir contrôler les données auxquelles les applications mobiles ont accès », a-t-elle souligné.

Selon les chiffres de la société d’études spécialisées App Annie, les Français passaient en moyenne 3,6 heures par jour sur leur portable en 2021, contre 2,7 en 2019.

Au Brésil, en Indonésie et en Corée du Sud, les trois pays les plus accro au smartphone, le temps moyen passé par jour est supérieur à 5 heures.

L’article Données personnelles: la Cnil se penche sur les applications mobiles est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

Connaissez vous SWILE la carte de titre restaurants et d’avantages pour vos salariés?

Frenchweb.fr - 24 novembre, 2022 - 16:12

Lancé début 2017 par Loïc Soubeyrand, Swile propose une carte de paiement et une application mobile à destination des collaborateurs en entreprise. Elles regroupent certains avantages salariaux, à l’instar du titre-restaurant ou du titre-cadeau. La startup française s’est lancée sur un marché déjà investi par de grands groupes à l’instar de Sodexo, Edenred, Up et Natixis. Les quatre sociétés historiques, surnommées « le cartel des titres-restaurant », ont longtemps cadenassé le marché avant de voir l’irruption de startups concurrentes, à l’instar de Resto Flash.

L’entreprise montpelliéraine revendique aujourd’hui 13% du marché des titres-restaurant en France et ne cesse de croître. En janvier dernier, elle a signé un contrat avec le groupe Carrefour qui lui permet d’atteindre pas moins de 62 000 salariés. Swile, qui opère en France et au Brésil, compte 15 000 entreprises clientes dont des pointures de la Tech à l’instar de Doctolib, Spotify ou encore Airbnb.

Sur le marché des chèques cadeaux dématérialisés, les géants du secteur ne comptent pas se laisser distancer. Le mois dernier, le géant français Sodexo mettait la main sur la startup Wedoogift, en prenant une participation majoritaire de 56%. À eux deux, Sodexo et Wedoogift comptent près de 50 000 clients et 5 millions de salariés utilisateurs.

L’article Connaissez vous SWILE la carte de titre restaurants et d’avantages pour vos salariés? est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

Connaissez vous ALAN, l’assurance santé pour les entreprises et les indépendants?

Frenchweb.fr - 24 novembre, 2022 - 15:46

C’est lors de l’entrée en vigueur de l’obligation pour les entreprises de fournir une complémentaire santé à leurs salariés, en 2016, qu’Alan a émergé dans ce marché avec une offre 100% digitale. La startup fondée par Jean-Charles Samuelian et Charles Gorintin est ainsi partie à la conquête d’un secteur marqué par la présence d’un grand nombre d’acteurs, mais également en besoin de renouveau.

Alan a ainsi déployé une assurance complémentaire santé dématérialisée. Les utilisateurs peuvent par exemple en quelques clics obtenir leur carte de mutuelle sur l’application mobile ou encore ajouter leur famille. La licorne ambitionne désormais d’embaucher 1 000 personnes en Europe, d’atteindre 3 millions d’utilisateurs et d’être rentable d’ici 2025.

L’article Connaissez vous ALAN, l’assurance santé pour les entreprises et les indépendants? est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

La société éditrice de Leboncoin affectée par la « taxe Gafa » française

Frenchweb.fr - 24 novembre, 2022 - 12:26

Le spécialiste norvégien des annonces en ligne Adevinta, propriétaire du site Leboncoin, a vu ses résultats plombés au troisième trimestre par la « taxe Gafa » française, un impôt qu’il conteste.

Dans son rapport publié jeudi, le groupe indique avoir été notifié par le fisc français que la plupart de ses revenus en France, son principal marché, seraient assujettis à la taxe sur les services numériques qui cible les géants du secteur, essentiellement américains.

S’il conteste ces conclusions et a fait appel de cette décision, Adevinta dit avoir effectué une provision de précaution de 39 millions d’euros, dont 31 millions à titre rétroactif pour la période 2019-2021, et avoir acquitté un paiement « de bonne foi » de 11 millions d’euros au titre de 2022.

Combinés à d’autres éléments exceptionnels, ces déboires fiscaux ont entraîné une perte nette de 54 millions d’euros au troisième trimestre,DONrançaise.

Pour 2023, il vise une croissance à deux chiffres de ses ventes et une amélioration de sa marge d’exploitation.

Après avoir surfé sur la popularité du secteur numérique pendant la pandémie, Adevinta a pâti notamment d’un coup d’arrêt dans les ventes de véhicules d’occasion, reflétant les retards de livraison des voitures neuves par l’industrie automobile à cause des pénuries de composants.

En Bourse, le titre a été malmené du fait de la remontée des taux d’intérêt et du recentrage des marchés vers les valeurs plus traditionnelles.

Jeudi à 10H45 à la Bourse d’Oslo, l’action Adevinta grimpait cependant de 9,23%.

L’article La société éditrice de Leboncoin affectée par la « taxe Gafa » française est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

[Seed] RH : Simbel lève 4 millions d’euros auprès de Speedinvest et Brighteye

Frenchweb.fr - 24 novembre, 2022 - 07:30

On estime que 64% des managers ne pensent pas que leurs employés soient capables de suivre le rythme des futurs besoins en compétences, selon Gartner. De l’autre côté, 70% des employés disent qu’ils ne maîtrisent même pas les compétences dont ils ont besoin pour leur emploi actuel.

C’est dans ce contexte qu’est né Simbel, une solution qui aide les RH à digitaliser la gestion de la formation. La startup française accélère en réalisant un premier tour de table de 4 millions d’euros mené par Speedinvest et Brighteye, un investisseur spécialisé dans les EdTech. Parmi les investisseurs indépendants figurent Thibaud Elziere, co-fondateur d’eFounders, Virgile Ringeart, cofondateur de Figures et Alexandre Eruimy, MD de Prestashop.

Lancé en janvier 2021 par Loïc Jourdain et Charles Gras, Simbel a développé sa solution en collaboration avec une vingtaine de premiers clients, dont Blablacar, Intersec, Quartus ou encore Roland Berger. « Notre métier est d’aider les organisations à permettre à leurs équipes de monter en compétence », explique Loïc Jourdain. « Nous déployons une solution tout-en-un, qui permet de digitaliser la gestion de la formation. On y adosse une bibliothèque de contenu pour que les employés aient les meilleures options disponibles ».

Simbel lance une phase d’expansion en France et en Europe, et compte notamment s’appuyer sur le développement de partenariats avec les solutions RH adjacentes pour accélérer. Le nouveau financement permettra également d’accélérer le développement des produits.

Retrouvez l’interview complète de Loïc Jourdain, co-fondateur de Simbel :

L'actualité des levées de fonds vous est présentée en partenariat avec Junto

Gagnez rapidement en visibilité en ligne grâce à Junto,
entreprise référente sur l’achat média digital et le tracking.

Vous pouvez retrouver FrenchWeb Business du lundi au vendredi en podcast sur Apple PodcastSpotifyDeezer. Si vous appréciez l’émission, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire, ou une note sur Apple Podcast.

 

L’article [Seed] RH : Simbel lève 4 millions d’euros auprès de Speedinvest et Brighteye est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

DL Software rachète 2 éditeurs étrangers pour accélérer à l’international

Frenchweb.fr - 24 novembre, 2022 - 07:30

Après avoir mené 8 acquisitions en France l’année dernière, l’entreprise DL Software, spécialiste des ERP métier, annonce le rachat de deux éditeurs de logiciels étrangers. Openbravo, d’origine espagnole, et Cow Hills, d’origine hollandaise, sont spécialisés dans le secteur de la distribution. Cette opération permet à DL Software d’entamer son expansion à l’international et de renforcer son offre retail.

Début 2021, l’entreprise française tombait dans le giron d’un fonds américain, TA Associates. Cependant, la société poursuit sa stratégie de diversification en multipliant les acquisitions. « Quand TA Associates a racheté DL, nous avions le projet commun de nous déployer au moins sur une échelle européenne », explique Jacques Ollivier, PDG de DL Software depuis janvier 2018.

L’intégration des solutions Openbravo et Cow Hills, fondée chacune en 2006, vient consolider la Business Unit retail du groupe en complétant son offre de solutions dédiées à ce marché. « Nous sommes très fiers de rejoindre un leader comme le Groupe DL Software et de participer à ses côtés à la construction d’un véritable hub de solutions digitales conçues pour répondre aux besoins des retailers et du secteur de la restauration », commente Marco de Vries, CEO d’Openbravo. « Fort de notre réseau espagnol, ensemble nous pourrons accélérer le développement de notre activité en France et en Espagne, et construire ainsi une présence plus importante sur les autres marchés et ce, d’abord à l’échelle européenne, puis internationale ».

Retrouvez l’interview complète de Jacques Ollivier, PDG de DL Software :

Vous pouvez retrouver FrenchWeb Business du lundi au vendredi en podcast sur Apple PodcastSpotifyDeezer. Si vous appréciez l’émission, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire, ou une note sur Apple Podcast.

 

L’article DL Software rachète 2 éditeurs étrangers pour accélérer à l’international est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

Le site du Parlement européen ciblé par une cyberattaque après un vote sur la Russie

Frenchweb.fr - 24 novembre, 2022 - 06:34

Le Parlement européen a annoncé mercredi que son site internet avait été la cible d’une cyberattaque revendiquée par un « groupe pro-Kremlin », quelques heures après un vote des eurodéputés qualifiant la Russie d' »Etat promoteur du terrorisme ».

Sur Twitter, le porte-parole de l’institution, Jaume Duch, a évoqué « une attaque DDOS » (par déni de service) paralysant « la disponibilité du site web » de l’institution. « Les équipes du Parlement travaillent à la résolution du problème dès que possible », a-t-il ajouté.

« Un groupe pro-Kremlin a revendiqué la responsabilité » de cette « cyberattaque sophistiquée », a ensuite affirmé la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola. « Ma réponse: #SlavaUkraini » (Gloire à l’Ukraine), a-t-elle rétorqué.

Les attaques par déni de service (DDoS) consistent à prendre pour cible un système informatique en l’inondant de messages ou de requêtes de connexion.

Alors que les eurodéputés sont réunis en session plénière à Strasbourg, le site web de l’institution, sur lequel sont notamment retransmis les débats dans l’hémicycle et mis en ligne les votes parlementaires, a été bloqué à partir du début d’après-midi.

« Cela semble avoir surtout affecté le site internet du Parlement Européen, mes équipes ont constaté des problèmes de connexion sans que cela empêche le bon déroulement des travaux » parlementaires, a indiqué à l’AFP l’eurodéputée française Fabienne Keller.

A la mi-journée, les eurodéputés ont, à une majorité écrasante, adopté un texte décrivant « la Russie comme un État promoteur du terrorisme et comme un État qui utilise des moyens terroristes ».

Ce vote, purement symbolique en l’absence de cadre juridique adéquat dans l’UE, a été immédiatement salué par le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

L’article Le site du Parlement européen ciblé par une cyberattaque après un vote sur la Russie est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

Le gouvernement veut dix licornes cotées en Europe en 2025

Frenchweb.fr - 23 novembre, 2022 - 15:40

Le gouvernement français a fixé l’objectif de dix licornes, ces jeunes sociétés technologiques à forte croissance et valant plus d’un milliard d’euros, cotées en Europe d’ici à 2025, a indiqué mercredi le ministre chargé du numérique, Jean-Noël Barrot.

« Nous avons décidé de nous fixer un objectif très ambitieux de dix licornes cotées d’ici 2025, dont deux avec une capitalisation de plus de 5 milliards d’euros », a déclaré M. Barrot lors d’une réunion organisée par Euronext, le marché boursier européen qui gère notamment les Bourses de Paris et d’Amsterdam.

La puissance publique est prête à mobiliser « près d’un milliard d’euros » de capital pour faciliter ces introductions, et « nous attendons un effort significatif des investisseurs institutionnels de la place » pour qu’ils accompagnent également le mouvement, a précisé M. Barrot.

Bpifrance, le bras armé de l’Etat pour financer l’innovation en France, dispose ainsi d’une enveloppe de 500 millions d’euros de capital à investir dans ces entreprises.

La Caisse des dépôts et consignations est prête de son côté à mobiliser 300 millions d’euros, a-t-il dit.

Outre cet effort financier, le gouvernement réfléchit également à l’introduction d’actions de préférence à droit de vote multiple pour les sociétés cotées.

Ces mécanismes permettent aux fondateurs d’une pépite tech de lever du capital en gardant le contrôle de leur entreprise.

Ces actions viennent d’entrer en vigueur pour les sociétés non cotées grâce à la récente loi Pacte (2019), et « nous voulons avec Bruno Le Maire réfléchir à un élargissement à certaines entreprises » cotées, dont « les entreprises de forte croissance et innovantes », a-t-il détaillé.

Le gouvernement est en train « d’instruire » la question, et « si cette instruction était fructueuse », elle serait « mise en œuvre à la première occasion législative », selon le ministre.

La France compte 27 licornes aujourd’hui, contre une poignée il y a quelques années. Le président de la République a fixé l’objectif d’en avoir une centaine à l’horizon 2030, cotées ou non.

La création d’un « Nasdaq » européen, un marché boursier européen des valeurs technologiques, est un objectif de longue date du président français.

« Ce que nous voulons, c’est éviter » que les licornes « aillent chercher aux Etats-Unis les voies de l’introduction (en Bourse, NDLR) plutôt que de les chercher en France et en Europe », a rappelé M. Barrot.

« Nous avons beaucoup d’atouts » pour construire ce marché, car « d’ores et déjà, l’introduction en Bourse en Europe est deux fois moins chère (…) qu’aux Etats-Unis », a expliqué M. Barrot.

De plus, « les émetteurs (les société qui se font coter, NDLR) sont beaucoup mieux protégés en Europe qu’ils ne le sont aux Etats-Unis », a-t-il dit.

Euronext a lancé en juin un indice Euro Tech Leaders comprenant une centaine d’entreprises technologiques cotées sur l’une des sept bourses européennes dont il la responsabilité.

En milieu de journée mercredi, cet indice gagnait 0,29% par rapport à l’ouverture.

L’article Le gouvernement veut dix licornes cotées en Europe en 2025 est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

[Série A] La PropTech Ukio débarque en France et lève 27 millions d’euros auprès de Felix Capital

Frenchweb.fr - 23 novembre, 2022 - 11:00

Depuis la pandémie, les déplacements professionnels réguliers sont de plus en plus importants. C’est dans ce contexte que Ukio, une startup barcelonaise lancée par deux Français, lève 27 millions d’euros, dont 17 millions d’euros de capital-investissement et 10 millions d’euros d’emprunt, auprès de Felix Capital et Kreos Capital, avec la participation des investisseurs existants.

Lancé en 2020, par Stanley et Jeremy Fourteau, Ukio déploie un service de location flexible de logements entièrement meublés. L’entreprise dispose sur sa plateforme d’une liste de plus de 500 appartements à travers l’Europe, notamment à Barcelone, Madrid, Lisbonne ou encore Berlin. Sur ce marché estimé à 30 milliards de dollars en Europe, d’autres acteurs se déploient, à l’instar de FlexLiving, une startup française qui a récemment levé 1,5 million d’euros mené par Altur Investissement.

« Nous avons créé Ukio pour qu’elle devienne la solution de référence pour une nouvelle génération de collaborateurs flexibles », commente Stanley Fourteau, fondateur d’Ukio. « La montée en puissance du travail itinérant libère les collaborateurs de leur bureau et leur permet d’explorer le monde. Ils utilisent cette opportunité pour se loger et travailler là où ils le souhaitent. Cependant, l’immobilier résidentiel est resté bloqué dans le passé et il n’est pas du tout apte à répondre aux besoins de la génération de demain. Chez Ukio, nous construisons le futur. Un futur dans lequel les gens peuvent vivre librement, avec l’aide de la technologie, sans les points de tension typiquement associés au marché de l’immobilier. »

Depuis le début de l’année 2022, la startup a multiplié son chiffre d’affaires par 7 par rapport à l’année précédente et profite à présent d’un taux d’occupation de ses logements de 96%.

L'actualité des levées de fonds vous est présentée en partenariat avec Junto

Gagnez rapidement en visibilité en ligne grâce à Junto,
entreprise référente sur l’achat média digital et le tracking.

L’article [Série A] La PropTech Ukio débarque en France et lève 27 millions d’euros auprès de Felix Capital est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

ODDO BHF YOUNG ENTREPRENEURS AWARDS : un palmarès qui récompense l’audace

Frenchweb.fr - 23 novembre, 2022 - 09:51

Le concours ODDO BHF Young Entrepreneurs Awards veut accompagner des startups innovantes, basées en France et en Suisse. Le groupe s’est associé à 19 incubateurs (incubateurs d’écoles d’ingénieurs, de commerce mais aussi incubateurs indépendants pour promouvoir l’entrepreneuriat.

120 candidatures ont été reçues pour cette première édition, qui permet, en plus d’un mentorat et d’un accompagnement managériale, et d’une prime pouvant aller jusqu’à 20 000 euros.

L’édition 2023 récompense 5 startups très différentes mais qui ont toutes un trait commun l’audace

  • Prix spécial du jury: Rea, diminuer les risque de naissance prématurée en identifiant des biomarqueurs lors de prélevements
  • Prix de l’impact sociétal: Twiice, permettre aux personnes souffrant de paraplégie de marcher à nouveau grâce à un exosquelette
  • Prix de l’innovation: Proteme, conserver les fruits et légumes de manière naturelle grâce à une solution d’enrobage alimentaire comestible
  • Prix de l’encouragement: Postexo, du soutien scolaire sur mesure
  • Prix du public: Broke and Abroad, rendre le monde du voyage accessible à ses membres, grâce à des bons plans personnalisés.

Pour en parler, nous avons reçu Pascale Seivy qui est à l’initiative des ODDO BHF YOUNG ENTREPRENEURS AWARDS, et qui nous retrace cette édition 2022

Listen to « Un palmarès 2022 qui récompense l'audace » on Spreaker.

Vous pouvez retrouver le podcast OYEA sur Apple PodcastSpotify, et Deezer. Si vous appréciez l’émission, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire, ou une note sur Apple Podcast.

L’article ODDO BHF YOUNG ENTREPRENEURS AWARDS : un palmarès qui récompense l’audace est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

FRENCHWEB 500: quelles sont les nouveautés 2023?

Frenchweb.fr - 23 novembre, 2022 - 08:20

Vous êtes nombreux à nous demander les prochaines dates du FW500, il était temps de vous répondre, l’élaboration de l’édition 2023 étant en cours.

En préambule, quelles années épiques! Si de nombreuses sociétés ont été portées pendant la crise du covid par une accélération de la digitalisation, d’autres ont vu leurs business ralentir, voire pour certaines s’arrêter. S’ensuit un mouvement de balancier économique, qui n’est pas sans impacter les acteurs de la tech, notamment par un assèchement du financement. Si les ajustements de voilures ont débuté dès le second trimestre 2022, la décélération se fait sentir avec les premières annonces de licenciements qui ne font que précéder un mouvement de correction, qui devrait être à son apogée en 2023.

Nous avions revu les années précédentes notre mode de calcul afin de mieux « photographier » l’instant et intégrer des sociétés qui réussissaient à développer une croissance rentable et pas seulement dopée aux stéroides des investisseurs. Autant vous dire que l’édition 2023 modifiera à nouveau les lignes, afin de faire ressortir le mieux possible les entreprises qui auront compté cette année, qu’elles soient dans la case Startup, Scale Up, Growth ou grands groupes, et ce afin de mieux refléter la richesse de l’écosystème FrenchTech.

Comme l’an passé, plus besoin de candidater, notre suivi des entreprises nourrit toute l’année le prochain palmarès qui sera divulgué le jeudi 6 février 2023. Si vous souhaitez nous informer de votre souhait d’y participer ou rejoindre le Club des entrepreneurs du FW500, vous pouvez le faire en répondant à ce formulaire. 

Autre nouveauté, 2023 sera marquée par la création de Palmarès sectoriels (Retail, Healthcare, Fintech, …) dont les lauréats seront désignés via un vote des membres du Club des entrepreneurs du FW500. La promulgation de ces palmarès aura lieu tout au long de l’année à compter de mars 2023, autant d’opportunités de se retrouver et de mettre encore plus en avant les plus belles entreprises de notre écosystème.

Le Club des entrepreneur.es du FW500 c’est la communauté de tous les dirigeants et fondateurs de sociétés ayant été nommées au FW500 depuis sa création. Nous proposons pour l’an prochain de nombreux évènements pour se rencontrer et échanger sur les problématiques auxquelles nos entreprises sont confrontées. Vous pouvez également retrouver des prises de paroles de nos membres sur FRENCHWEB.FR lors de partage d’expérience dans nos émissions, ou d’évangélisation sur de nouvelles tendances.

L’article FRENCHWEB 500: quelles sont les nouveautés 2023? est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

Worldline: les syndicats confirment l’appel à la grève pour le Black Friday

Frenchweb.fr - 23 novembre, 2022 - 06:04

Les syndicats de la société spécialisée dans les paiements Worldline ont maintenu leur appel à une nouvelle journée de grève vendredi, jour du Black Friday, grand-messe de la consommation.

Dénonçant la décision de la direction de mettre fin aux discussions sur les salaires après la dernière journée de grève du 8 novembre, l’intersyndicale constituée de la CFDT, de la CFTC, de la CFE-CGC, de FO et de la CGT a décidé de poursuivre le mouvement.

La direction, de son côté, juge que c’est l’appel à poursuivre la grève « qui a mis un terme à la négociation ».

« Nous avions choisi initialement des grèves courtes, en journée, sans incidence technique sur les services aux clients », souligne dans un communiqué l’intersyndicale, qui réclamait 175 euros bruts d’augmentation par mois (soit un total de 2.275 euros sur 13 mois) et un budget de 5% de la masse salariale pour des augmentations individuelles.

Cette fois-ci, en choisissant d’appeler à la grève vendredi, l’impact pourrait être plus visible, au vu de l’explosion du nombre de transactions à prévoir. En cas de forte mobilisation, des dysfonctionnements pourraient ainsi ne pas être réglés rapidement, occasionnant une dégradation de la qualité de service.

« Sans réponse adaptée de la direction, cette grève sera reconductible le lundi suivant, jour du Cyber Monday, également de très forte activité de paiement », a d’ores et déjà prévenu l’intersyndicale.

Outre la grève du 8 novembre, les organisations syndicales avaient déjà appelé à quatre demi-journées de grève les 6, 13, 20 septembre et 4 octobre. Les négociations annuelles obligatoires (NAO) tenues dans la foulée n’ont pas permis à la société et aux syndicats de trouver un accord, le groupe invoquant « le contexte macroéconomique actuel très incertain » pour justifier le refus de répondre aux demandes syndicales.

Il s’agit du premier mouvement de grève dans l’entreprise depuis 12 ans.

L’article Worldline: les syndicats confirment l’appel à la grève pour le Black Friday est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

Craignant de perdre leur communauté, les « twittos » préparent des plans de secours

Frenchweb.fr - 23 novembre, 2022 - 05:04

« En espérant que cela n’arrive pas mais juste au cas où: ça a été merveilleux de tweeter avec vous! » L’activisme d’Elon Musk et l’avenir incertain du réseau social nourrissent l’angoisse des personnalités célèbres sur Twitter, craignant la perte de leur communauté.

« Comme plan de secours, suivez-moi sur Instagram @AOC – c’est vraiment moi là-bas, comme ici. Ou inscrivez-vous aux emails, où je partagerai toutes les autres plateformes que je rejoindrai »: la députée américaine Alexandria Ocasio-Cortez a pris les devants en « épinglant » ce message sur son compte Twitter, suivi par 13,4 millions d’abonnés.

Car l’avenir du réseau social à l’oiseau bleu est devenu très incertain et source de controverses depuis la prise de pouvoir d’Elon Musk, entre saignée des effectifs et rétablissement du compte de Donald Trump.

A la tête du réseau depuis trois semaines, le multimilliardaire propriétaire de Tesla et de SpaceX a même laissé entendre sa mort prochaine en publiant vendredi une photo d’une tombe marquée du logo… avant de déclarer dimanche: « Twitter is ALIVE (VIVANT) ».

De quoi plonger les plus populaires de ses quelque 237 millions d’utilisateurs quotidiens dans l’angoisse de perdre leur communauté, parfois acquise au prix de plusieurs années de présence assidue.

Les mêmes qui ont déjà dû digérer la possible perte de leur coche bleue, certification auparavant gratuite réservée aux personnalités médiatiques, s’ils ne payaient pas les 8 dollars par mois que veut désormais réclamer Elon Musk.

Beaucoup plus modeste que Facebook (1,98 milliard d’utilisateurs chaque jour), TikTok (plus d’un milliard), ou encore Snapchat (363 millions), Twitter est un lieu incontournable pour les célébrités, médias, et entreprises, qui se contentent parfois de ce seul canal pour communiquer.

C’est notamment le cas de la communauté des cryptomonnaies, où les plus grands dirigeants comme Sam Bankman-Fried, patron déchu de la plateforme FTX, ou Changpeng Zhao, le fondateur de Binance, font leurs principales annonces.

– Alternatives et « sauvegarde » –

 

Parmi eux, Vitalik Buterin, cofondateur de la blockchain Ethereum, n’hésite pas à orienter ses 4,6 millions d’abonnés vers des réseaux sociaux alternatifs.

« J’ai hâte d’essayer Mastodon, Farcaster, Lens et d’autres », a-t-il écrit sur Twitter, ajoutant: « Laissez les meilleurs réseaux sociaux gagner! Il y aura plusieurs gagnants. »

Pour Lauren Beeching, fondatrice d’une agence spécialisée dans les réseaux sociaux et la « gestion de crise » pour les personnalités et les grandes marques, « Twitter va certainement devenir tabou pour les célébrités dans les prochains mois ».

L’environnement sur Twitter « a toujours été perçu comme étant toxique, mais maintenant en plus (le réseau) fait polémique », poursuit-elle. « Selon moi, il va y avoir des départs en masse. »

Dans la mode, la marque Balenciaga ou le mannequin star Gigi Hadid ont déjà quitté la plateforme après l’arrivée d’Elon Musk, leurs fans pouvant les retrouver sur leurs comptes Instagram aux millions d’abonnés.

Le streameur français de jeux vidéo Antoine Daniel, présent depuis 2012 sur Twitter avec 1,2 million d’abonnés, a également désactivé son compte lundi soir, pour « préserver sa santé mentale », a-t-il expliqué plus tard lors d’un live sur Twitch.

« L’ambiance est vraiment trop horrible (…) C’est comme si t’entendais tout ce que les gens pensent dans la rue. C’est un truc dans lequel tu peux te noyer », a-t-il ajouté.

Pour les personnalités les plus populaires, « les audiences peuvent se déplacer », autrement dit si Twitter venait à disparaître, le public ira les suivre ailleurs, explique à l’AFP Robin Coulet, dirigeant de l’agence de communication numérique française Conversationnel.

« Quand il y a eu des pannes de Facebook, on s’est rendu compte que les internautes se mettaient tout de suite sur un autre réseau », ajoute-t-il.

Mais pour d’autres ayant tout misé sur le réseau social à l’oiseau bleu, comme le conducteur français de train Wilfried Demaret, alias « BB27000 » avec 78.000 abonnés sur Twitter, difficile de son propre aveu de migrer vers TikTok ou LinkedIn pour tout recommencer.

« Si Twitter coule ou devient n’importe quoi, je sauvegarde mes histoires pour un jour en sortir un bouquin », confie-t-il à l’AFP.

« Je m’aperçois que c’est un travail énorme, il faut prendre les tweets un par un et faire du copier-coller, sans oublier les images », raconte-t-il. « C’est là que je me rends compte que j’ai beaucoup écrit! ».

L’article Craignant de perdre leur communauté, les « twittos » préparent des plans de secours est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

Connaissez vous Lettria, une solution de NLP (Natural Language processing)?

Frenchweb.fr - 22 novembre, 2022 - 20:45

Lancé en 2019 par Marian Szczesniak, Victor Goguet de la Salmonière et Charles Borderie, Lettria est une plateforme d’IA no-code, dédiée au texte. Concrètement, elle permet aux entreprises de structurer facilement des données textuelles et de mieux les exploiter. 

« Il y a un vrai travail d’évangélisation à faire autour du NLP mais les débouchés sont nombreux et les champs d’application très larges », explique son CEO explique Charles Borderie. « Nous avons déjà noué des partenariats stratégiques auprès de grands acteurs de la Tech et cette levée de fonds va nous permettre à la fois d’accélérer notre développement à l’international et de soutenir la commercialisation de notre solution SaaS en recrutant de nouvelles personnes en sales et en marketing ».

La startup compte parmi ses clients des startups mais aussi des grands groupes comme La Poste, Leroy Merlin ou encore AP-HP. Avec cette nouvelle levée de fonds, Lettria prévoit notamment de distribuer sa solution aux États-Unis, où les plateformes d’IA sont particulièrement développées mais pas optimisées spécifiquement pour le texte.

L’article Connaissez vous Lettria, une solution de NLP (Natural Language processing)? est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

Connaissez vous FINCOME, une solution de dashboard financier

Frenchweb.fr - 22 novembre, 2022 - 20:33

Pour les dirigeants d’entreprise, un bon nombre d’actions s’avèrent chronophages. C’est dans ce contexte que la startup Fincome a vu le jour, il y a quelques semaines. Afin de déployer son outil de gestion analytique dédié aux entrepreneurs, Fincome lève 1 million d’euros auprès d’Accel (Starter Program) et de business angels de la Tech française.

Fondée par Martin Courau, Vincent Gouedard et Lucas Gonzalez Leclercq, la startup s’emploie à fournir aux CEO et directeurs financiers un dashboard automatisé regroupant une vingtaine de KPIs et connecté aux différents outils de facturation et aux données bancaires. « Notre plateforme de pilotage analytique est à destination des entreprises SaaS. Elle leur permet d’avoir une vision à 360 degrés de la performance de leur entreprise », explique Vincent Gouedard. Incubée chez WILCO, au sein du Réseau Entreprendre, au Village by Crédit Agricole et au Swave, la startup a déjà convaincu plus d’une quinzaine de clients.

Fincome ambitionne désormais de recruter une dizaine de profils d’ici juin 2023, « dans tous les domaines », précise Vincent Gouedard. « La prochaine étape va être de faire évoluer notre produit pour répondre aux besoins de nos utilisateurs ».

Retrouvez l’interview complète de Vincent Gouedard, co-fondateur de Fincome :

L’article Connaissez vous FINCOME, une solution de dashboard financier est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

Qu’est ce que le DAM ou Digital Asset Management

Frenchweb.fr - 22 novembre, 2022 - 19:52

Le Digital Asset Management consiste à organiser, stocker et partager les actifs numériques (digital asset) d’une entreprise. Il permet de traiter des documents images, vidéos, enregistrements sonores, fichiers 3D ou tout simplement des documents textes.

De nombreuses solutions pour gérer ses ressources numériques (assets digitaux) sont apparues sur le marché ces 10 dernières années. Elles permettent d’enrichir au quotidien le catalogue de documents de manière collaborative, en respectant des processus de validation afin d’intégrer les modifications de l’ensemble des directions de l’entreprise.

Parmi les différentes solutions de DAM: Bynder, Wedia, Canto…

L’article Qu’est ce que le DAM ou Digital Asset Management est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

Connaissez vous Getinside, la startup qui permet aux eCommercants de monétiser leurs colis?

Frenchweb.fr - 22 novembre, 2022 - 09:11

On estime que 25 milliards de colis seront envoyés en Europe en 2025. C’est dans ce contexte que Getinside lève 1,6 million d’euros pour monétiser les colis des e-commerçants. Le tour de table est mené par Founders Future, avec la participation de business angels dont Frédéric Montagnon, Gilles Moncaubeig, Julien Romanetto de Teads, Franck Da Silva, de Pinterest, Daniel Broche, de Boulanger et Séverine Grégoire (Ex. Mon Docteur, MonShowRoom).

Lancée en 2022, la startup française veut utiliser le colis comme nouveau canal d’acquisition. Concrètement, Getinside référence l’audience des retailers en proposant aux annonceurs d’insérer dans les colis de la publicité ciblée pour les consommateurs. La startup collabore avec près d’une cinquantaine de clients comme Jimmy Fairly, Le Petit Ballon, Mieux que des Fleurs ou encore i-run.fr.

Fort d’un tour de table, l’entreprise ambitionne désormais de poursuivre le développement de son produit. « La priorité est donnée sur la construction du produit », indique Maxime Garrigues, fondateur de Getinside. « Nous allons également investir dans notre capacité à nous référencer chez les agences médias et en direct chez les annonceurs ».

Retrouvez l’interview complète de Maxime Garrigues, fondateur de Getinside :

L'actualité des levées de fonds vous est présentée en partenariat avec Junto

Gagnez rapidement en visibilité en ligne grâce à Junto,
entreprise référente sur l’achat média digital et le tracking.

Vous pouvez retrouver FrenchWeb Business du lundi au vendredi en podcast sur Apple PodcastSpotifyDeezer. Si vous appréciez l’émission, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire, ou une note sur Apple Podcast.

 

L’article Connaissez vous Getinside, la startup qui permet aux eCommercants de monétiser leurs colis? est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.

Catégories: News monde IT

Pages

S'abonner à ybresson.com agrégateur - News monde IT

Contact

Une question, une remarque ?
Une demande de devis ?

Contactez-moi

A propos...

Yves Bresson, ingénieur en informatique, consultant freelance, spécialisé dans le développement web (CMS, PHP, Laravel, Ajax, jQuery, Bootstrap, HTML5, CSS3) et d'applications mobiles (iPhone, Android). Voir le profil de Yves Bresson sur LinkedIn